La Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes (CQMMF) exige le respect des droits humains des prisonnières et prisonniers politiques palestiniens qui vivent actuellement, malgré la pandémie de la Covid 19, avec des conditions de vie inadmissibles.

 

En effet, les règles sanitaires mises en place partout sur la planète afin de protéger contre cette pandémie ne sont aucunement respectées.

 

Les prisonnières et prisonniers palestiniens sont en danger, particulièrement les plus vulnérables, pensons aux enfants, aux femmes, aux personnes malades.

 

Devant cette conjoncture exceptionnelle, nous demandons aux autorités israéliennes de mettre en place des mesures de sécurité, et ce, de façon urgente. De plus, les personnes prisonnières doivent pouvoir communiquer avec leurs familles par téléphone, vidéo ou autres. 

 

Il faut mettre fin à ce drame humain qui se joue actuellement. La communauté internationale doit faire pression sur le gouvernement israélien pour faire respecter le droit à la vie et à la sécurité de toutes les prisonnières et prisonniers politiques palestiniens.

 

En toute solidarité!

Le Comité de solidarité internationale de la CQMMF.