Québec, le 24 septembre 2020 - Les groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale dénoncent l’obstination du ministre de la Famille Mathieu Lacombe de maintenir des milliers de travailleuses dans la précarité et la pauvreté et revendiquent l’amélioration des conditions de travail des femmes responsables de services de garde en milieu familial.


Travaillant une cinquantaine d’heures par semaine, le taux horaire actuel de ces travailleuses se situe en dessous du salaire minimum. Éduquer, soigner, nourrir nos enfants, ce n’est pas une vocation! C’est un travail exigeant qui doit être reconnu, valorisé et payé décemment. Sachant que 46 000 enfants sont inscrits sur la liste d’attente pour une place en garderie, il est urgent d’investir massivement dans l’offre de services de garde. Un tel investissement est essentiel pour garantir l’accès des mères à l’emploi - c’est un enjeu d’égalité femmes-hommes.


La pandémie a mis en lumière la dévalorisation des métiers occupés à majorité par des femmes, des métiers où les soins des aîné-e-s, des personnes vulnérables, des enfants sont pourtant soudainement apparus comme essentiels. Il est temps que ça change!


Les groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale joignent leur voix à toutes ces femmes qui luttent pour l’égalité et revendiquent leurs droits à des conditions de vie et de travail décentes.

Signataires:
1. Sophie Fortier Mallette, CALACS de Charlevoix
2. Geneviève St-Germain, Centre des femmes de la Basse-Ville
3. Karine Harvey, Centre-Femmes aux Plurielles
4. Isabelle Boily, Centre Femmes d’aujourd’hui
5. Linda Morissette, Centre Femmes de Portneuf
6. Lucie Gosselin, Centre ressources pour femmes de Beauport
7. Émilia Castro, Coalition régionale de la Marche mondiale des femmes
8. Stéphanie Tardif, Comité d’aide aux femmes sourdes de Québec
9. Barbara Poirier, Conseil central de Québec Chaudière-Appalaches (CSN)
10. Ginette Masse, Maison de Marthe
11. Isabelle Castonguay, Maison des femmes de Québec 12. Diane Néron, Maison La Montée
13. Cynthia Roussel, Maison Marie-Rollet
14. Virginie Gendron, Maison pour femmes immigrantes
15. Emmanuelle Chaloux, Regroupement des femmes sans emploi du nord de Québec
16. Anne-Valérie Lemieux Breton, Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale
17. Caroline Paquin, Relevailles Québec
18. Julie Tremblay, Viol Secours CALACS de Québec
19. Nathalie Igonène, Violence Info
20. Katia De Pokomandy-Morin, YWCA Québec