Québec, le 25 septembre 2020 - Le Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale (RGF-CN) dénonce le projet de loi 66 concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure et revendique une relance économique juste, verte et féministe. Alors que la pandémie nous permet d’observer la place des femmes et leurs rôles essentiels au fonctionnement de la société, le projet de relance économique basée essentiellement sur les infrastructures les oublie complètement.

Pour le communiqué complet, c'est ici.