Québec, le 12 novembre 2020 – En ce jour de mise à jour économique, le Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale (RGF-CN) a interpelé, devant les bureaux Conseil du Trésor, la présidente du Conseil du Trésor, madame Sonia LeBel ainsi que la ministre responsable de la condition féminine, madame Isabelle Charest, et la vice-première ministre, madame Geneviève Guilbault pour leur demander de ne pas reproduire les erreurs du passé et de proposer une relance juste, féministe, verte et inclusive.

Ce matin, les manifestantes ont dénoncé les mesures d’austérité des dernières années qui ont causé nombre de problèmes mis en lumière par la pandémie (sous-financement en santé et en éducation, perte de notre filet social menant à un appauvrissement et à davantage d’inégalités sociales, etc.) et la réponse inadéquate des gouvernements face à la crise climatique et la crise sanitaire. Devant ces constats, le RGF-CN demande aux ministres : à quand un plan de relance réellement bénéfique pour l’ensemble de la société et pour l’environnement? Afin d’attirer l’attention sur ce questionnement et les solutions qu’elles proposent, les Tables régionales de groupes de femmes ont tenu aujourd’hui plusieurs actions d’éclat dans diverses régions du Québec. Leur but : mettre en lumière les réalités singulières que vivent les femmes et les difficultés rencontrées par celles à la croisée d’oppressions et demander qu’elles soient prises en compte par leur gouvernement.

Lire la suite du communiqué de presse